COVID-19 : Stage et période en entreprise

COVID-19 : Modification du règlement des études 2019-2020

ADAPTATIONS DE L’OBLIGATION DE REALISATION DES STAGES

1. ADAPTATION DU CALENDRIER

Les stages de 3ème année et de 4ème année peuvent se terminer le 5 septembre 2020. La date initialement prévue dans le règlement des études était le 28 Aout 2020. (NB la date du 5 septembre est la date de fin du stage, les livrables permettant la validation du stage peuvent être demandés préalablement -à la date initialement prévue - pour s’assurer de la tenue des jurys dans les meilleurs conditions).
Les stages de 5ème année peuvent se terminer le 15 novembre 2020. La date initialement prévue dans le règlement des études était le 30 septembre 2020
 
Tableau récapitulatif des modalités et périodes de stages
(en rouge sont indiquées les modifications par rapport au Livret de l’étudiant – Livrets de spécialité 2019-2020)

2. ADAPTATION DES CONSIGNES DE REALISATION DES STAGES

Pour tous les étudiants actuellement en PeiP1, l'obligation de réaliser un stage en fin de PeiP1 est levée.

Néanmoins, nous insistons sur l'importance pour de futurs ingénieurs d'obtenir une première expérience professionnelle, qui concourt à l'acquisition des compétences relatives à la connaissance du contexte de l'entreprise.

Nous incitons les élèves-ingénieur en PeiP1, dans la mesure du possible, à avoir une activité professionnelle sur cette période (stage ou travail d'été), ou éventuellement en fin de PeiP2 (travail d'été). Pour ceux qui le souhaitent et sont en mesure d'effectuer ce stage cette année, des conventions de stage pourront être signées, jusqu’au 13 juillet 2020.

Nous rappelons enfin qu'une telle expérience est particulièrement importante dans le cas où les élèves-ingénieurs envisagent de candidater dans des formations par apprentissage du réseau Polytech à l'issue de leur seconde année de PeiP.

Pour tous les étudiants actuellement en année 3 du cycle ingénieur, l'obligation de réaliser un stage en fin de troisième année du cycle ingénieur est levée.

Néanmoins, nous insistons sur l'importance pour de futurs ingénieurs d'obtenir une première expérience professionnelle, qui concourt à l'acquisition des compétences relatives à la connaissance du contexte de l'entreprise.

Nous incitons donc les élèves-ingénieur actuellement en 3ème année, dans la mesure du possible, à avoir une activité professionnelle sur cette période (stage ou travail d'été). Pour ceux qui souhaitent et sont en mesure d'effectuer ce stage, des conventions de stage pourront être signée, jusqu’au 13 juillet 2020. Nous rappelons que la signature de la convention par l'ensemble des parties doit être préalable au début du stage.

Pour tous les étudiants ayant réalisé un stage antérieur (p15, Livret de l’étudiant 2019-2020) et n’ayant pas fait la demande de sa validation, il est possible d’adresser votre demande jusqu’au 15 mai à votre responsable des stages.

Dans le cas où le stage ou travail d'été ne pourrait pas avoir lieu, nous incitons les élèves-ingénieurs actuellement en 3ème année à reporter la durée de cette période de stage sur les stages d'année 4 et d'année 5 pour, au final, avoir une durée de période en entreprise identique à celle prévue initialement dans le règlement des études 2019 - 2020.

Pour tous les étudiants actuellement en année 4 du cycle ingénieur, le stage d'année 4 est maintenu.

Nous incitons fortement les élèves-ingénieurs actuellement en 4ème année à trouver une entreprise qui acceptera de les accueillir, y compris pour des missions de travail à votre domicile. La durée minimale du stage et sa période telles qu'elles vous ont été communiquées restent valables. En outre une tolérance est apportée à la fin des stages qui pourront se finir à la date du 5 septembre 2020. Nous rappelons que la signature de la convention par l'ensemble des parties doit être préalable au début du stage.

Les livrables demandés pour la validation du stage restent inchangés : rapports de stage ; évaluation des compétences par le tuteur entreprise ; autoévaluation des compétences par l’élève-ingénieur.

Si dans certains cas, la durée du stage réalisée est inférieure à la durée minimum indiquée (date de début différée, stage interrompu), nous incitons les élèves-ingénieurs à reporter la durée manquante sur le stage d'année 5 pour au final avoir une durée de période en entreprise au total identique, à celle prévue initialement dans le règlement des études 2019-2020.

Pour ceux qui seraient dans l'impossibilité de réaliser un stage faute d'avoir trouvé une structure d'accueil, il est important que ces élèves-ingénieur d’année 4 reviennent rapidement vers leur responsable de stage au plus tard le 15 juin, avec les éléments attestant de leur recherche active.

Aux vues de ces éléments transmis au responsable des stages attestant de réelles difficultés dans la recherche ou la réalisation du stage, nous serons en mesure de leur proposer un travail de substitution à réaliser, éventuellement à domicile, sous une forme qu'il conviendra de définir (projet, recherche documentaire et bibliographique, veille technologique, etc.). Ce travail, comme un stage, sera évalué sur la base d'un rapport et d'une évaluation des compétences mises en œuvre.

Enfin, il est possible de signer une convention de stage avec une entreprise à l'étranger, dans la mesure où le stage se déroulera en totalité en travail à domicile en France et que cela est explicitement précisé dans la convention.

Pour tous les étudiants actuellement en année 5 du cycle ingénieur, le stage de fin d'études est maintenu. La durée minimale du stage et sa période telles qu'elles vous ont été communiquées restent valables. Le stage de 5A devra prendre fin au plus tard au 31/09. En outre une tolérance est apportée à la fin des stages qui pourront se finir à la date du 15 novembre 2020. Nous rappelons que la signature de la convention par l'ensemble des parties doit être préalable au début du stage.

Les livrables demandés pour la validation du stage restent inchangés à l’exception de la soutenance (à la discrétion de chaque spécialité) : rapports de stage ; évaluation des compétences par le tuteur entreprise ; autoévaluation des compétences par l’élève-ingénieur ; poster de présentation ; soutenance (éventuelle).

Si dans certains cas, la durée du stage réalisée est inférieure à la durée minimum prévue (date de début différée, stage interrompu), ou si l’élève-ingénieur d’année 5 est dans l'impossibilité de réaliser un stage dans un contexte professionnel, que ces élèves-ingénieur d’année 5 reviennent rapidement vers leur responsable de stage au plus tard le 15 juin, avec les éléments attestant de leurs difficultés.

Aux vues de ces éléments transmis au responsable des stages attestant de réelles difficultés dans la recherche ou la réalisation du stage, nous serons en mesure de leur proposer un travail de substitution, à réaliser éventuellement à domicile sous une forme qu'il conviendra de définir (projet, recherche documentaire et bibliographique, veille technologique, ...). Ce travail, comme un stage, sera évalué sur la base d'un rapport et d'une évaluation des compétences mises en œuvre.

Il est envisageable de signer une convention de stage avec une entreprise à l'étranger, dans la mesure ou le stage se déroulera en totalité en travail à domicile en France et que cela est explicitement précisé dans la convention.

Enfin, pour les étudiants d'année 5 qui n'auraient pas été en mesure de réaliser un stage en entreprise, et qui considèrent que cet élément est de nature à peser sur leur insertion professionnelle, nous serons en mesure de leur accorder un redoublement, dont le seul objet serait la réalisation de ce stage avec dans ce cas une diplomation en février 2021. Une demande devra être adressée par écrit au responsable des stages et au responsable de la spécialité qui évalueront l'opportunité de ce redoublement.

3. DEFINITION DU CADRE DU TRAVAIL DE SUBSTITUTION

TRAVAIL DE SUBSTITUTION DEMANDE EN PLACE DE LA REALISATION D’UN STAGE DE 4EME ANNEE

Le recours à ce travail de substitution devra être exceptionnel. Il ne dispense en rien les élèves-ingénieur de la recherche d’un stage en lien avec les objectifs pédagogiques de la formation. Des éléments attestant de ces recherches de stages infructueuses ou des difficultés rencontrées lors du stage pour sa réalisation devront être apportées au responsable des stages.

Le travail de substitution au stage sera proposé par l’enseignant-chercheur tuteur de l’élève ingénieur, entre le 16 et 20 juin. Le travail demandé sera évalué sous la forme d’un rapport, d’une grille d’autoévaluation des compétences. Il pourra s’appuyer sur un travail réalisé en projet de 4ème année qui sera prolongé, ou sur un travail de 5ème année en prévision de l’année prochaine. Ce travail pourra être collectif, dans ce cas, même si les objectifs visés sont définis pour l’ensemble du groupe, chaque élève-ingénieur sera évalué individuellement.

Le tuteur aura la possibilité de définir des jalons intermédiaires. Ceux-ci contiendront à minimum un premier livrable 3 semaines après la date de début du projet, incluant, une définition précise du projet et de la problématique, des éléments d’analyse bibliographique ou de veille technologique et lorsque cela se justifie des premières propositions de développement proposé par l’élève-ingénieur. Ce document ne dépassera pas 10p.

Le travail proposé devra pouvoir se faire tout ou partie en travail à domicile, et tiendra compte de la situation personnelle des étudiants (salarié, etc.). 1

Le projet doit permettre de mettre en œuvre tout ou partie des compétences évaluées dans le cadre du stage auquel il se substitue. Chaque spécialité a élaboré la liste des compétences et le niveau à atteindre de manière indépendante. Chacun est donc autonome dans les exigences à mettre en œuvre. Cependant, il est clair qu’on ne peut exiger les compétences relevant exclusivement du contexte professionnel. A cette fin, l’enseignant encadrant le projet remplira la grille d‘évaluation des compétences (stage 4A de la spécialité), hors les compétences dépendant strictement du contexte de l’entreprise.

Livrables attendus
  • Définition du projet (1p) rédigée par l’étudiant suite à la présentation du projet ; validée par l’encadrant, t+1s
  • Rapport intermédiaire à t+4s
  • Rapport rendant compte du travail réalisé, en fin de projet
  • Grille d’autoévaluation des compétences sur le modèle de stage de 4A (hors compétence entreprise)

TRAVAIL DE SUBSTITUTION DEMANDE EN PLACE DE LA REALISATION D’UN STAGE DE 5EME ANNEE

Le recours à ce travail de substitution devra être exceptionnel. Il ne dispense en rien les élèves-ingénieur de la recherche d’un stage en lien avec les objectifs pédagogiques de la formation. Des éléments attestant de ces recherches de stages infructueuses ou des difficultés rencontrées lors du stage pour sa réalisation devront être apportées au responsable des stages.

Le travail de substitution au stage sera proposé par l’enseignant-chercheur tuteur de l’élève ingénieur. Le travail demandé sera évalué sous la forme d’un rapport, d’une grille d’autoévaluation des compétences. Il pourra s’appuyer sur un travail réalisé en projet de 5ème année. Ce travail pourra être collectif, dans ce cas, même si les objectifs visés sont définis pour l’ensemble du groupe, chaque élève-ingénieur sera évalué individuellement.

Le tuteur aura la possibilité de définir des jalons intermédiaires. Ceux-ci contiendront à minimum un premier livrable 4 semaines après la date de début du projet, incluant, une définition précise du projet et de la problématique, des éléments d’analyse bibliographiques ou de veille technologique et lorsque cela se justifie des premières propositions de développement proposé par l’élève-ingénieur. Ce document ne dépassera pas 10p.

Le travail proposé devra pouvoir se faire tout ou partie en travail à domicile, et tiendra compte de la situation personnelle des étudiants (salarié, etc.).2

A titre indicatif un stage de 18 semaines (resp. 16s) minimum représente l’équivalent de 630h de travail. (resp. 560)

Le projet doit permettre de mettre en œuvre tout ou partie des compétences évaluées dans le cadre du stage auquel il se substitue. Chaque spécialité a élaboré la liste des compétences et le niveau à atteindre de manière indépendante. Chacun est donc autonome dans les exigences à mettre en œuvre. Cependant, il est clair qu’on ne peut exiger les compétences relevant exclusivement du contexte professionnel. A cette fin, l’enseignant encadrant le projet remplira la grille d‘évaluation des compétences (stage 5A de la spécialité), hors les compétences dépendant strictement du contexte de l’entreprise.

Livrables attendus
  • Définition du projet (1p) rédigée par l’étudiant suite à la présentation du projet ; validée par l’encadrant, t+1s
  • Rapport intermédiaire à t+4s
  • Rapport rendant compte du travail réalisé
  • Grille d’autoévaluation des compétences
  • Poster de présentation du projet (sur le format du poster de stage)

1 A titre indicatif un stage de 8 semaines minimum (resp. 12s) représente l’équivalent de 280h de travail (resp. 420).
2 A titre indicatif un stage de 18 semaines (resp. 16s) minimum représente l’équivalent de 630h de travail. (resp. 560)
 

Stage

[Envoyé le 18 juin à tous les étudiants]
Le message du Président daté du 16/6 nous amène à préciser le positionnement de Polytech Tours quant aux mobilités stages en Europe.
Pour les étudiant-e-s engagé-e-s dans un stage en distanciel avec un partenaire de l'Union Européenne (au sens ERASMUS), possibilité leur est donnée de se rendre sur place pour finir ce stage. Les frais et démarches engagées sont de la responsabilité de l'étudiant-e concerné-e. Avant d'engager une éventuelle démarche, nous vous conseillons de vous informer des règles d'entrée et de résidence dans le pays (toujours en lien avec la crise sanitaire mondiale traversée) ainsi que de l'accord du partenaire vous accueillant (accessibilité aux locaux). Enfin il sera demandé à l’organisme d’attester de la mise en place des geste barrières à l’identique des disposition prises en France (avenant à la convention de stage).
Comme nous l’avons prévu dans le cadre de la mise en place des projets de substitution, si certains d’entre vous en parallèle du démarrage de leur projet de substitution trouvent un stage en France ou au sein de pays de l’union européenne, la signature de conventions de stages est encore possible au plus tard au 15/7/2020.
Enfin, les étudiant-e-s qui avaient initialement planifié un stage à l'étranger (Union Européenne) qui n'a pu avoir lieu et qui sont désormais engagés sur un stage en France ne peuvent renoncer à leur stage actuel en dénonçant la convention. Il s’agit en effet de respecter le contrat passé auprès des entreprises et organisations qui ont bien voulu vous accueillir en stage dans un contexte sanitaire difficile.
Vous remerciant une nouvelle fois pour votre compréhension et votre adaptabilité,

[Envoyé 20/03/2020]
Les stages se poursuivent dans le respect des consignes indiquées par le Président et le gouvernement. Le télétravail (travail à domicile) doit être la règle. Si toutefois votre entreprise ne pouvait vous proposer ce type d’aménagement, le stage doit être suspendu pour la durée du confinement. Dans ces deux cas (mise en place du télétravail, interruption du stage) vous devez signer un avenant à la convention de stage. Face à la difficulté de mettre en place efficacement le circuit des signatures à obtenir, a minima, il nous faut un échange de courriers sur la base de l’attestation fournie, entre les différentes parties, attestant d’une diffusion de l’information de la situation du stagiaire.
Nous verrons s’il est possible de décaler la date de fin de stages pour les élèves en stage de 5A. Demande faite auprès de la CFVU.
Les responsables de stages sont à votre disposition pour vous accompagner dans la mise en place de ces nouvelles modalités, il est impératif que toutes les modifications des conditions de votre stage soient remontées à votre responsable de stages.

Apprentissage


Les consignes :

Compte-tenu des dispositions prises par la ministre du travail, vous devez réintégrer votre entreprise sur cette période. S'agissant néanmoins d'une période académique, et conformément aux décisions du ministère du travail, le maintien de l’activité avec la mise en place d’un enseignement à distance est à privilégier. Ainsi, le calendrier d'alternance est maintenu.
Un Plan de Continuité Pédagogique requérant une charge de travail pédagogique à plein temps a été mis en place pour poursuivre votre formation depuis le 16/03/2020. Ce plan est mis en oeuvre à distance* par les équipes pédagogiques depuis la fermeture de l'école. Nous vous invitons donc à vous référer à votre emploi du temps sous ADE accessible depuis l'ENT. L'ensemble des supports de cours à suivre à distance seront disponibles via la plateforme pédagogique interactive CELENE, où vous devez suivre la formation et travailler vos enseignements.
Une attestation de continuité pédagogique est également à disposition pour les entreprises en faisant la demande.

S'agissant ainsi d'une période académique, nous avons besoin de savoir votre situation actuelle et ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire (obligation ou non de travailler sur vos missions entreprises durant cette période), ceci afin d'ajuster au mieux votre plan de continuité pédagogique. Comme vous le constatez, certains enseignements sont maintenus d'autres sont à reprogrammer. Un bilan pédagogique avec le responsable d'année et le délégué de la promotion auront lieu une fois par semaine.

Attention, vous devez plus que jamais maintenir à jour votre carnet de suivi en précisant la volume horaire passé sur chaque enseignement/projet par semaine.

(*) Le cadre d’une formation à distance est précisé dans le décret du 28 décembre 2018 :
“La mise en oeuvre d’une action de formation en tout ou partie à distance comprend :
- une assistance technique et pédagogique appropriée pour accompagner le bénéficiaire dans le déroulement de son parcours ;
- une information du bénéficiaire sur les activités pédagogiques à effectuer à distance et leur durée moyenne ;
- des évaluations qui jalonnent ou concluent l’action de formation.”

Contrat de Professionnalisation

Les stagiaires restent sous la responsabilité juridique de l’entreprise. Ils doivent respecter les mesures appliquées à l’ensemble des salariés. La semaine de retour à l’école du mois de mai est annulée.